leadership



sept. 2015  Newsletter moncoach septembre 2015

Etes-vous un modèle positif?

lire la suite

Avez-vous déjà réfléchi au rôle de modèle que vous jouez malgré vous et souvent sans vous en douter? Parent, frère ou soeur, enseignant ou formateur, supérieur hiérarchique à tout niveau, vos attitudes et vos comportements influencent votre entourage. A preuve deux exemples récents.

Exemple 1: un cadre évite la confrontation en cas de conflit, il imite en cela le comportement de son patron, qui lui-même n'est pas très courageux.
Exemple 2: un papa soupe-au-lait s'étonne que son petit garçon fasse des crises de colère à l'école.

Cela me fait penser à la phrase de je ne sais plus quel psychologue behavioriste américain: "Les attitudes sont contagieuses: la vôtre vaut-elle la peine d'être attrapée?"

Merci de nous suivre, et au plaisir de vous revoir!


masquer le texte



août 2016  Etes-vous à l'écoute?

Question indiscrète aux managers, aux parents, éducateurs, etc.


lire la suite

Permettez-moi de soulever un thème crucial et de vous poser tout à trac une question indiscrète!


Trouvez-vous le temps d'écouter vos collaborateurs, vos clients ou les membres de votre famille autant qu'ils le souhaitent? Leur donnez-vous l'impression d'être disponible?

Etre à l'écoute, qu'a-t-on à y gagner et n'est-ce pas une perte de temps? Plus personne n'ignore actuellement que les collaborateurs qu'on écoute sont plus productifs.

Ecouter, c'est aider à grandir, c'est être attentif aux besoins du collaborateur, ne pas passer ses suggestions et ses opinions à la poubelle, c'est dialoguer. 

Ecouter, oui mais... Ce "wishful thinking" se heurte à la réalité: que peuvent réellement faire des cadres stressés et souvent sans formation au leadership?

Ceci est transposable dans le contexte familial et éducatifs: parents stressés, enfants en manque d'attention... qui deviendront des adultes en manque de confiance en soi. Absence de dialogue, frustrante pour les enfants qui vont chercher ailleurs le sentiment d'exister, et frustrante pour les parents qui voient leurs enfants leur échapper.

En 7 jours seulement, la formation "Attitude Coaching" offre non seulement les outils d'écoute, tirés de la pratique des coaches, mais encore bien davantage. Consultez la page formation.




masquer le texte



sept. 2016  Invitation conférence interactive "Managers, sachez coacher!"

Pourquoi coacher? Comment coacher? Faut-il VRAIMENT coacher?

L'invitation s'adresse aux cadres et responsables en entreprises, organisations ou collectivités publiques, qui souhaitent en savoir davantage sur ce thème et se posent notamment les questions suivantes: 

lire la suite

- Qu'est-ce concrètement que la pratique du coaching?
- Une attitude de coach est-elle compatible avec des responsabilités d'encadrement?
- Quels sont les principes et les outils du coaching qui peuvent être transférés dans le management?
- Quels postes de cadres sont concernés?
- Comment se former à l'essentiel, sans entreprendre une formation coûteuse en temps et en argent?

Soirée offerte aux cadres et managers, mais inscription indispensable. Pour vous inscrire, utilisez le formulaire de la page de contact, indiquez votre nom, celui de votre entreprise, ainsi que la date choisie:

- A la Chaux-de-Fonds: 27 septembre 2016 18h-20h
- A Lausanne: 4 octobre 2016 18h-20h

Une confirmation d'inscription vous sera adressée en retour pour vous indiquer le lieu exact du rendez-vous.
Ne tardez pas! Places limitées, premiers inscrits, premiers accueillis!

Horaire:
Accueil: 17h45
Conférence interactive: 18h15
Apéritif réseautage: 19h30.

N'hésitez pas à transférer cette invitation à toute personne qui pourrait être concernée.

Au plaisir de vous accueillir!



masquer le texte



sept. 2016  Le chef dirige, le coach accompagne

Les pratiques du coaching pour mieux manager

lire la suite

Une question nous est fréquemment posée : un chef peut-il être le coach de ses collaborateurs ? Nous répondons évidemment non à cette question.

Non, mais...
A la réflexion, et à l'aide d'un peu d'étymologie, la réponse devient plus nuancée.

Le chef dirige. Il est à la tête d’une équipe (du latin caput, capitis = tête), c’est un leader (de l’anglais to lead = conduire), il fournit la structure et le cadre de travail (on l’appelle cadre, il fait partie de l'encadrement), c’est un manager (de l’anglais to manage = se débrouiller).

Le coach accompagne. Comme le cocher de l'attelage, il sait comment tirer le meilleur parti de l'énergie des chevaux et éviter les écueils du chemin. Mais la destination est fixée par le client.

Le coach n’est pas en avant, mais à côté de son client. Il l'accompagne, il ne décide pas à sa place. Il l’aide à préciser, puis à visualiser ses objectifs et à trouver en lui-même les ressources pour les atteindre. Il l'encourage à une réflexion sur sa situation et sur lui-même.

On pourrait résumer par une boutade: le chef parle, le coach écoute.

Le manager fixe les objectifs ou doit imposer ceux qu'il a lui-même reçus de plus haut: c'est une lourde responsabilité. Son anxiété légitime devant l'ampleur de la tâche risque de l'inciter à donner des ordres plutôt qu'à déléguer. Le manque de temps entraîne un manque d'écoute, d'attention et de reconnaissance. Or, on le sait, le manque de reconnaissance est un des plus importants facteurs de démotivation.

La plupart des managers souhaitent que leurs collaborateurs s'impliquent davantage et fassent preuve de créativité et d'autonomie. La formation "Attitude Coaching" s'inspire des meilleures pratiques du coaching pour aider les cadres à expérimenter une nouvelle forme d'encadrement et opérer en douceur un changement positif pour toutes les parties.  


masquer le texte



mai 2017  Comment créer une équipe?

Vos équipes sont-elles performantes?

Recrutez de bons éléments, compétents et motivés : vous n’aurez pas automatiquement une équipe qui fonctionne ! Que l’organisation de l’entreprise soit pyramidale ou plate…
Faire travailler ensemble des individus très différents est un défi constant pour les managers et former une équipe ne se fait pas sans une volonté délibérée et des actions concrètes.

lire la suite

Jusqu’à obtenir une équipe collaborative, il s’agit de faire évoluer le groupe à travers plusieurs stades, désignés par Vincent Lenhardt par les termes de dépendance, contre-dépendance, indépendance et interdépendance.  

Dépendance
Au début, la participation est passive, on est en position de réserve, teintée de méfiance. Il y a peu d’interactions. Pour participer activement, on a besoin de mieux connaître les autres. Quand on est nouveau, quand on ne connaît pas les collègues, les habitudes du groupe, qu’on ne sait pas "qui fait quoi" et comment se comporter, on n’ose pas prendre le risque de "se mouiller".
Contre-dépendance
A partir du moment où l’on connaît mieux l’environnement et que l’on perçoit les enjeux (avec qui faut-il s’entendre, qui est source d’informations fiables, de qui faut-il se méfier, qui sont les forts, les faibles, les ambitieux, les dévoués…), on se sent plus à l’aise pour occuper la place. On utilise ses alliés pour se sentir plus fort, c’est le stade des discussions de couloir, des rumeurs, des "coups vaches". Ce stade où l'on s’affirme avec agressivité est qualifié de contre-dépendance. Comme des adolescents, on se sent fragile sans vouloir se l’avouer et on réagit au quart de tour.
Paradoxalement, ce stade engendre beaucoup d’énergie et le travail avance. Ambition, compétition, pression semblent produire de la rentabilité. A première vue seulement…
Indépendance
Certains deviennent experts à déjouer les pièges et tracer leur propre chemin. Ils travaillent de manière autonome et s’abstiennent de se mêler des problèmes des autres. C’est le stade de l’indépendance et de la performance individuelle. Cependant, nous en sommes toujours à une collection d’individus et nous n'avons pas encore construit une équipe.
Le rôle du leader
Alors que peut, que doit faire un leader pour que ses collaborateurs fonctionnent, ensemble, de manière optimale ? Pour éviter conflits, jeux de pouvoir, présentéisme, burn-out ? Pour éviter que les meilleurs ne quittent le navire ?
A chaque stade d’évolution de l’équipe, le dirigeant doit être proactif.
·       Il n’oublie pas que le travail permet de satisfaire les trois besoins psychologiques essentiels de reconnaissance, de structure et de plaisir.
·       Il prend le temps d’être à l’écoute de chacun.
·       Il veille aux premiers contacts afin que la méfiance mutuelle laisse place à la confiance (convivialité).
·       Il encourage l’autonomie, tout en étant suffisamment présent (responsabilité).
·       Il est authentiquement porteur de la mission de l’entreprise et de ses valeurs (exemplarité).
Interdépendance
Dans une équipe qui fonctionne, on apprécie de travailler ensemble, les plus compétents prenant le leadership à tour de rôle. On  s’entraide, on fête les succès. Pouvoir et compétition sont supplantés par de nouvelles valeurs: fierté, responsabilité, respect et plaisir.
Vous voulez créer des équipes qui fonctionnent ? Commencez par identifier à quel stade d’évolution se trouvent vos collaborateurs. Prenez le temps d’écouter leurs besoins. Puis agissez ! Peut-être n’y a-il que quelques pratiques à modifier en douceur, pour retrouver l’harmonie.
MONCOACH vous y aide: interventions en entreprise, coaching du leader, séminaires.


masquer le texte



sept. 2017  Boostez l'efficacité de vos équipes!

Nouveau séminaire: "Créer une équipe qui fonctionne"

Boostez l'efficacité de votre équipe avec ce séminaire interactif!



lire la suite

Cette formation s'adresse en premier lieu aux chefs d'entreprise, chefs de service, responsables d'équipe. Elle peut intéresser également les membres de conseils d'administration, les enseignants, les responsables d'associations.

Que signifie "une équipe qui fonctionne"?
Une équipe qui fonctionne, c'est
- une équipe performante, qui obtient de bons résultats
- un climat de travail agréable, qui donne envie de se lever le matin
- une bonne communication verticale, un leader qui sait mobiliser
- une bonne communication horizontale, avec partage d'informations et entraide
- une équipe dont tous les éléments oeuvrent dans le même sens.

Ce séminaire vous apporte des outils de diagnostic:
Votre équipe est-elle efficace et performante?
Où en est votre équipe en termes de collaborativité ?
Vos collaborateurs sont-ils heureux de travailler avec vous ?
La communication doit-elle être améliorée, et comment?

Découvrez des actions simples à mener et obtenez des équipes qui gagnent!
Dates et inscriptions dans Formations.


masquer le texte