Vivre mieux avec MONCOACH !

La pandémie et ses conséquences bouleverse notre manière de penser le monde. Nous devons nous ré-inventer: relevons le défi ! 

Bienvenue sur mon site,
Coach expérimentée, j'utilise l'Ennéagramme et l'Analyse Transactionnelle pour vous aider à clarifier et résoudre ce qui vous préoccupe.    
Que vous désiriez sortir d'une situation problématique, améliorer votre relation aux autres ou remettre du sens dans votre vie, n'hésitez pas à me contacter (même si vos finances sont précaires), quelques séances suffisent pour vivre mieux.
Au plaisir de vous rencontrer!
Marie-Claire

actualités

nov. 2018  A quoi sert l’ennéagramme ?

Ma réponse personnelle!

L'ennéagramme est riche en enseignement, mais difficile d'accès. Alors est-ce que cela en vaut la peine?

lire la suite

Sympa et rigolo de tenter de se définir par un des profils de personnalité! Avec une connaissance superficielle de "l'outil ennéagramme", on peut passer quelques jolies soirées entre amis en tentant de découvrir dans quel type chacun se reconnaît. Bien entendu, on se trompe souvent, mais qu'importe.

Pour tirer un réel bénéfice de l'ennéagramme, il faut aller plus loin et ce n'est pas si facile. Aller plus loin, par des lectures ou en suivant un stage, c'est se rendre compte de la complexité de l'ennéagramme. Se retrouver un peu dans chaque type. Avoir envie d'être 3 ou 7 parce que les 3 et les 7 semblent ne pas avoir de problèmes dans la vie. Reconnaître en soi les défauts d'un type et ne pas en voir les qualités. Etre réticent à l'idée d'être mis dans une case... 

Loin d'être facile d'accès, l'ennéagramme s'apprend par approximations successives, en procédant patiemment à des micro-réorientations de l'image que l'on a de soi. En s'initiant aux descriptifs des autres types, on approfondit par contraste ce qui fait l'essentiel de son propre type.

On apprend à s'observer et à déceler comment nos motivations inconscientes nous manipulent souvent à notre insu.
Aller plus loin, ce n'est effectivement pas si facile. Alors est-ce que cela vaut vraiment la peine?

Après 17 ans de pratique intensive et près de 1000 clients, ma réponse personnelle est clairement "oui", autant sur le plan personnel que sur le plan professionnel.
Sur le plan personnel, l'ennéagramme m’a permis d’évoluer plus vite et plus loin que toutes les autres voies que j'avais déjà explorées. Analyse Transactionnelle, PNL, thérapies cognitives et comportementales, théories de la personnalité, approche systémique, toutes m'ont enrichie d'une manière ou d'une autre. Découvrir mon type, puis approfondir la connaissance de moi-même a en quelque sorte décuplé l'efficacité des autres méthodes.

Sur le plan professionnel, l’ennéagramme m’apporte chaque jour une aide précieuse. Accompagner quelqu'un en coaching en ayant compris sa personnalité permet d'agir de manière plus pointue et infiniment plus efficace. Aider un manager à s'occuper de son équipe en le rendant attentif aux besoins de chacun pour le bien-être de tous. Permettre aux membres d'une famille de se comprendre les uns les autres "de l'intérieur", pour plus de tolérance et de bienveillance. 

Pour en savoir plus, lire "A quoi sert l'ennéagramme?" (Marie-Claire Fagioli, Ed. de l'Hèbe, 2007) épuisé, mais disponible en version électronique au prix de 10 CHF. Commandez-le sur la page contact.


masquer le texte



oct. 2017  Pourquoi étudier l'ennéagramme?

Qui étudie l'ennéagramme avec Moncoach?

lire la suite

 Nos étudiants s'inscrivent à nos cours 

• Parce qu'ils s'intéressent aux êtres humains 
• Parce qu'ils ont envie d'en savoir plus sur eux-mêmes 
• Pour comprendre le comportement de leur entourage
• Parce que leur job comporte un aspect relationnel important 
• Parce qu'ils ont envie d'évoluer ou d'aider les autres à évoluer.


Nos étudiants sont 
         •       Managers, responsables d'une équipe, chefs d'entreprise…
         •       Thérapeutes, soignants, éducateurs, parents…
         •       Indépendants, prestataires de services, conseillers…
         •       Etudiants, retraités, sans emploi…
Peu importe qu'ils soient dans le social, le médical, la banque, les assurances, le commerce ou l'administration. Peu importe leur âge. Ce sont des personnes de bonne volonté désireuses d'améliorer leurs relations avec autrui et prêtes à se regarder en face et à se remettre en question.
 
Car on n'étudie pas (seulement) l'ennéagramme pour exercer une influence sur les autres, mais d'abord pour se connaître mieux soi-même, honnêtement, avec ses qualités et ses défauts.
 
Et les conséquences de cette découverte sont immédiates et spectaculaires: davantage d'estime de soi, de bienveillance envers soi-même, envers les autres, une impression d'être arrivé à bon port et de tenir le fil d'Ariane qui va nous mener à l'épanouissement personnel.
 
Pour les professionnels de la relation, quelle joie de constater comment l'ennégramme nous aide à mieux comprendre l'autre, à l'aider dans ses décisions de vie, à se sentir à sa place.
 
Pourquoi étudier l'ennéagramme avec Moncoach? Parce que nous avons la pratique et l'expérience la plus vaste en Suisse Romande. 19 ans de coaching avec l'ennéagramme, 16 ans d’enseignement, et un plaisir intact. Que de belles histoires à raconter, que vous connaîtrez en partageant deux jours ou davantage avec nous!


masquer le texte



mai 2017  Comment créer une équipe?

Vos équipes sont-elles performantes?



lire la suite



Recrutez de bons éléments, compétents et motivés : vous n’aurez pas automatiquement une équipe qui fonctionne ! Que l’organisation de l’entreprise soit pyramidale ou plate…

Faire travailler ensemble des individus très différents est un défi constant pour les managers et former une équipe ne se fait pas sans une volonté délibérée et des actions concrètes.



Jusqu’à obtenir une équipe collaborative, il s’agit de faire évoluer le groupe à travers plusieurs stades, désignés par Vincent Lenhardt par les termes de dépendance, contre-dépendance, indépendance et interdépendance.  


Dépendance
Au début, la participation est passive, on est en position de réserve, teintée de méfiance. Il y a peu d’interactions. Pour participer activement, on a besoin de mieux connaître les autres. Quand on est nouveau, quand on ne connaît pas les collègues, les habitudes du groupe, qu’on ne sait pas "qui fait quoi" et comment se comporter, on n’ose pas prendre le risque de "se mouiller".


Contre-dépendance
A partir du moment où l’on connaît mieux l’environnement et que l’on perçoit les enjeux (avec qui faut-il s’entendre, qui est source d’informations fiables, de qui faut-il se méfier, qui sont les forts, les faibles, les ambitieux, les dévoués…), on se sent plus à l’aise pour occuper la place. On utilise ses alliés pour se sentir plus fort, c’est le stade des discussions de couloir, des rumeurs, des "coups vaches". Ce stade où l'on s’affirme avec agressivité est qualifié de contre-dépendance. Comme des adolescents, on se sent fragile sans vouloir se l’avouer et on réagit au quart de tour.
Paradoxalement, ce stade engendre beaucoup d’énergie et le travail avance. Ambition, compétition, pression semblent produire de la rentabilité. A première vue seulement…


Indépendance
Certains deviennent experts à déjouer les pièges et tracer leur propre chemin. Ils travaillent de manière autonome et s’abstiennent de se mêler des problèmes des autres. C’est le stade de l’indépendance et de la performance individuelle. Cependant, nous en sommes toujours à une collection d’individus et nous n'avons pas encore construit une équipe.


Le rôle du leader
Alors que peut, que doit faire un leader pour que ses collaborateurs fonctionnent, ensemble, de manière optimale ? Pour éviter conflits, jeux de pouvoir, présentéisme, burn-out ? Pour éviter que les meilleurs ne quittent le navire ?
A chaque stade d’évolution de l’équipe, le dirigeant doit être proactif.
·       Il n’oublie pas que le travail permet de satisfaire les trois besoins psychologiques essentiels de reconnaissance, de structure et de plaisir.
·       Il prend le temps d’être à l’écoute de chacun.
·       Il veille aux premiers contacts afin que la méfiance mutuelle laisse place à la confiance (convivialité).
·       Il encourage l’autonomie, tout en étant suffisamment présent (responsabilité).
·       Il est authentiquement porteur de la mission de l’entreprise et de ses valeurs (exemplarité).


Interdépendance
Dans une équipe qui fonctionne, on apprécie de travailler ensemble, les plus compétents prenant le leadership à tour de rôle. On  s’entraide, on fête les succès. Pouvoir et compétition sont supplantés par de nouvelles valeurs: fierté, responsabilité, respect et plaisir.
Vous voulez créer des équipes qui fonctionnent ? Commencez par identifier à quel stade d’évolution se trouvent vos collaborateurs. Prenez le temps d’écouter leurs besoins. Puis agissez ! Peut-être n’y a-il que quelques pratiques à modifier en douceur, pour retrouver l’harmonie.
MONCOACH vous y aide: interventions en entreprise, coaching du leader, séminaires.


masquer le texte



févr. 2017  L'ennéagramme: une aide pour gérer les compétences

Texte paru dans Resource, guide national de références pour la gestion des RH

lire la suite

On peut définir les compétences comme des capacités, des habiletés ou des aptitudes permettant de réaliser une tâche ou d'occuper une fonction. Elles sont la résultante de multiples acquisitions dans les trois domaines du savoir, du savoir-faire et du savoir-être.

Si savoir et savoir-faire sont relativement faciles à décrire et à mesurer, grâce à des outils dont la plupart ont fait leurs preuves, comment évaluer le savoir être? 
Pour obtenir une bonne performance, il est nécessaire d'adopter une approche systémique. Le collaborateur le plus qualifié risque de mettre en veilleuse ses belles qualités personnelles si ses besoins psychologiques profonds ne sont pas satisfaits dans son environnement professionnel. 

A chacun ses besoins 
Les besoins psychologiques ne sont pas identiques d'un individu à l'autre. Certains carburent à l'affectivité ou au prestige, d'autres ont avant tout besoin d'autonomie, d'autres encore ont besoin de sécurité financière ou de réussite. Ce qui se passe entre les deux oreilles d'un collaborateur est plus déterminant pour sa productivité que tout ce qu'on peut trouver dans son CV. Comment se passe sa relation avec ses chefs et ses collègues? Quelle image a-t-il de son rôle? Si l'environnement professionnel est en correspondance avec ses besoins profonds, tout va bien : il donnera le meilleur de lui-même. 
Dans cette perspective, l'ennéagramme peut être un appui efficace pour mieux comprendre comment fonctionnent les individus. Qu'est-ce qui les motive? Qu'est-ce qui pourrait les aider à s'améliorer? Quelles compétences sont-ils susceptibles de développer? Et aussi qu'est-ce qui pourrait les empêcher de donner leur maximum? 
L'ennéagramme est un système de compréhension des personnalités redécouvert dans les années 70. Il explique comment chaque personnalité est dominée par une préoccupation principale, qui agit comme un filtre au travers duquel nous percevons la réalité. Dans notre première enfance, pour nous adapter à notre environnement, nous avons développé des traits de caractère, des attitudes et des comportements qui ont eu et ont encore une influence profonde sur le développement de nos compétences. 
L'ennéagramme fait référence à neuf types principaux de fonctionnements - "ennea" signifie 9 en grec - et postule que l'un d'entre eux domine chez chaque individu. Découvrir notre type dominant est la première étape.
Ensuite, en étudiant l'ennéagramme de façon plus approfondie, nous mettons en évidence les mécanismes qui, la plupart du temps à notre insu, consomment une grande partie de notre énergie, au détriment d'actions plus constructives.

 


masquer le texte



janv. 2017  Voeux 2017

Ce qui me réjouit particulièrement

lire la suite

Bonjour,
Une année se termine. Qu'elle ait été belle et profitable, ou qu'elle nous laisse un goût d'inachevé, il est temps de se tourner vers de nouvelles perspectives.
Le changement est omniprésent, savoir s'adapter à des situations inhabituelles est devenu une nécessité.
Notre monde est-il devenu, comme certains le prétendent, un monde inhumain? Je ne le crois pas. Jamais on n'a compté autant d'opportunités de se rencontrer, de partager avec ses pairs, de se former.
Bientôt Noël: derrière la façade de mercantilisme, on perçoit des préoccupations différentes: alimentation plus saine, relation corps-esprit, respect de la nature, authenticité, simplicité.
Et ce qui me réjouit particulièrement: la tendance à remettre la dimension humaine au centre.
En entreprise, l'idée de comprendre ses collègues pour mieux collaborer fait son chemin.
Je vous souhaite une année 2017 pleine de douceur et d'amour. Je vous souhaite la santé indispensable à tous vos projets. Je vous souhaite de belles rencontres et d'avancer sur votre route, celle que vous aurez choisie.


masquer le texte



sept. 2016  Lettre aux coaches

sur l'efficacité de l'ennéagramme en coaching

lire la suite

Bonjour,

Vous êtes coach, moi aussi.

J'ignore quels outils, méthodes et modèles font partie de votre pratique. Pour ma part, j'ai acquis mes compétences en coaching en suivant un formation avancée d'Analyse Transactionnelle en Organisation, une formation à l'Approche Systémique des Organisations, puis un Praticien PNL.

Puis j'ai découvert l'ennéagramme en 2001 et je ne saurais plus m'en passer, tant l'efficacité de ce modèle me bluffe encore presque quotidiennement!

(Si vous ne connaissez pas l'ennéagramme, lisez les infos en cliquant sur "Ennéagramme" en bas de page)

Si vous avez entendu parler de l'ennéagramme, vous en avez peut-être une vision très restrictive: "L'ennéagramme met les gens dans des cases". "C'est amusant de se retrouver dans un des types, mais qu'est-ce qu'on en fait?" "C'est juste une autre typologie, on a déjà Insights ou MBTI"...

L'ennéagramme est bien davantage que cela, c'est un modèle de compréhension des relations interpersonnelles et un modèle de compréhension de soi. Il complète toutes les méthodes que vous utilisez déjà dans votre pratique de coach. Je dirais même qu'il les enrichit et leur confère un nouvelle dimension.

Récemment, une séance de pairs a comparé différents outils psychométriques et a examiné leur efficacité dans plusieurs domaines des ressources humaines: recrutement, évaluation, carrière, évolution personnelle, etc. L'ennéagramme sort largement en tête en ce qui concerne la connaissance de soi: c'est indéniablement un outil d'évolution.
C'est également un remarquable outil de communication, qui facilite la compréhension mutuelle, la tolérance, la coopération et le dialogue.

L'ennéagramme a le vent en poupe! Ne manquez pas l'embarquement!


masquer le texte



page  ◄◄   2 3 4  ►►

formations


Coacher avec l'ennéagramme

Formation de coach spécialisé en ennéagramme

7 jours non consécutifs, à partir de l'automne 2020


Atelier

A la recherche de son Ikigaï

4 semaines, 5 visio-conférences, 15 heures de travail personnel.


Coaching, les bases

Coaching Essentiel, les bases du coaching

10 classes virtuelles ou 4 sessions réelles + travail personnel en e-learning



+ de formations